« N° 114 d'Entre nous .... | Accueil | Nouvel album de Robbie Williams »

mercredi 26 oct 2005

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

nacer Merzougui

Je viens de découvrir votre blog et je suis surpris pas la diversité des sujets traités et votre liberté de ton dans des domaines si polémiques que l'immigration.
J'ai une question à vous poser : comment pouvez-vous à la fois développer des théories souvent sévères sur les musulmans et être favorable à l'entrée de la turquie, pays largement musulman, en europe ?

jmag

A l'attention de Hanem
Qui peut avoir ce genre de statistique? Personne ne les comptabilise mais chacun peut constater depuis ces 5 dernières années que de nombreuses femmes portent le voile, y compris des jeunes femmes qui étaient bien intégrées depuis longtemps en France.
Nous avons tous des yeux pour voir et chacun peut mesurer à Montereau, ville haute et ville basse, que nous en voyons de plus en plus. Il en est de même dans les ANPE où l'on n'en voyait jamais. Pas simple pour une jeune fille de trouver un travail avec un voile !
Lors d'un récent passage à Bruxelles, j'ai traversé un quartier où je n'ai pas vu une seule femme sans voile !
Vous évoquez les mariages. C'est pour moi aussi un espoir.
Mais l'inverse aussi, j'ai marié de nombreuses jeunes filles reconverties à l'islam et portant le voile alors que quelques mois avant elles allaient encore à l'église.
Je n'ai pas assez de mes dix doigts pour compter tous ces jeunes reconvertis pratiquant, du coup, un islam très radical. Je l'ai moi-même constaté dans ma propre famille.
Excellente remarque sur le poisson, pour autant le problème de la viande "hallal" est autre !
Quand un enfant refuse de manger une viande non porcine parce qu'on ne peut lui garantir qu'elle ait été coupée selon la religion et refuse de manger les légumes parce qu'ils ont touché la viande impure n'est pas pour moi à comparer avec le poisson du vendredi.
L'existence du double menu les jours où nous proposons du porc aux enfants démontre que nous prenons en compte toutes les religions. Cela s'est passé depuis des décennies sans aucun souci. La revendication de la viande "hallal" souvent soutenue en sous - main par ceux qui détiennent la filière de distribution de cette viande me semble plus guidé par un souci financier que le respect de la religion.
Pourquoi je parle des musulmans et pas des autres ?
Tout simplement parce que certains musulmans placent le coran comme un texte suprême, au dessus de nos lois et de notre constitution. Le problème est là. Je n'ai pas vu dans les autres confessions des velléités politiques.
La République reconnaît la religion de chacun et respecte ce choix personnel mais force est de constater qu'il germe l'idée dans de nombreux milieux constitués d'extrémistes la volonté d'imposer dans nos démocraties des républiques islamiques !
L'histoire de l'Iran, de l'Afghanistan devraient nous éveiller.
Comme je l'ai écrit une fois, je ne confonds pas musulmans et islamistes mais il me semble que les musulmans modérés devraient intervenir pour couper l'herbe sous le pied des extrémistes qui risquent de jeter l'opprobre sur tous les musulmans.

Pour Nacer,
Merci des compliments -si cela en sont- et je vous rassure, je ne fais pas de grands écarts entre la Turquie et mes propos sur les islamistes.
La Turquie est musulmane comme la France est chrétienne et cela n'a que peu d'importance pour l'avenir de nos deux pays qui ont partagé à maintes reprises l'Histoire du Monde.
La Turquie est francophile mais faut-il que la France reste elle-même et ne devienne pas un territoire sans histoire ni traditions.
A vouloir plaire à tout le monde, on plait à personne... et on perd son âme.


M.VDP

Il me semble qu'il existe à ce sujet une hypocrisie générale dont nous sommes tous responsable.Il est effectivement plus aisé et politiquement correcte de dénoncer et de combattre les discours du FN(même s'il est important de le faire), que de prendre position devant l'opinion publique sur le droit de vote des étrangers.
Pour une raison évidente, notre pays étant constamment en période électorale, aucun parti ou représentant politique à ce jour n'a eu le courage de prendre un tel risque.
Mais nous savons tous, que les craintes plus ou moins fondées sur un sujet aussi délicat et épineux que celui-ci,ne sont pas dûes à une hypothétique représentativité massive des Canadiens ou Lituaniens au sein de nos conseils municipaux mais en toute évidence de se voir imposer des règles et coutumes religieuses dont nous ne voulons pas.
Toutefois,une modification aussi importante que celle-ci,mériterait que la question soit posée de façon claire et objective aux Français. C'est un minimum pour respecter le fonctionnement démocratique de nos institutions.
Pour ma part, je n'y suis pas favorable en l'état actuel des choses.Néanmoins et contenu de mes origines familiales, je dois reconnaître que si la question m'était posée aujourd'hui je ne saurais quoi répondre.Mais votre intervention a pour le moins le mérite de nous y faire réfléchir et d'en parler.Ce qui est certainement le but recherché.
Que l'engagement sur le droit de vote des étrangers resurgisse quelques mois avant l'échéance de 2007 n'est évidemment pas un hazard.
1 question:Existe-t'il réellement une immigration plus importante en france qu'ailleurs?(Légale et clandestine)
J'ai le sentiment que l'on rend souvent l'immigration responsable de nos différents problèmes.

celal

Il existe biensûr une immigration plus importante ailleurs qu'en France (Allemagne, Etats-unis, Canada...)
Je voudrais faire une remarque très importante : tous les étrangers ne sont pas musulmans, tous les musulmans ne sont pas des intégristes. Il faut savoir qu'une grande majorité de musulmans pratique sa religion dans le sphère privé. C'est faire un raccourci trop facile que de dire que donner le droit de vote aux étrangers va favoriser l'élection d'intégristes dans nos conseil municipaux. Il faut aussi écouter la très grande majorité des étrangers qui ne sont ni intégristes ni communautaristes !!!

jean-marie albouy-guidicelli

salut Celal,
je suis d'accord avec toi.
C'est pour cela que je regrette que les musulmans laissent une poignée d'intégristes se servir de la religion pour imposer leur idéologie obscurantiste!
Maintenant quand on connaît les objectifs de ces personnes, je ne pense pas faire un "raccourci trop facile"...
Cela fait environ 30 ans que les voitures brûlent dans nos banlieues et Alain Peyrefitte avait déjà à l'époque fait voter une loi de sécurité intérieure... La Gauche a tout balayé et ouvert toutes les vannes en hypothéquant l'avenir des générations futures, Qu'en est-il aujourd'hui ?
En 1981 Le Pen n'avait pas réussi à trouver 500 signatures, le FN était dans le caniveau, en 2002 il était au 2ème tour de la présidentielle et le FN a des élus dans de nombreuses assemblées... Qui l'aurait cru ?
Je suis persuadé que la majorité des immigrés venus en France ne souhaitent que leur tranquillité et ne sont ni intégristes, ni communautaristes et mes propos ne sont pas caricaturaux même si j'avoue parfois être volontairement provocateur.
Pour autant il ne faut pas faire semblant... Si on traite la délinquance, faut il affirmer haut et fort que 99% de la population sont honnêtes ?
Toutes les personnes venues en France pour travailler, comme des milliers de Français qui sont partis à l'étranger faire la même chose, ont toutes leur place et peuvent, si elles considèrent que leur avenir est ici, demander la nationalité française. Elles ne renieraient en rien leur origine mais souligneraient une nouvelle étape et une nouvelle orientation. Certaines le font d'ailleurs très bien en ayant la double nationalité !
Avant de savoir si nous devons donner le demi-droit de vote aux étrangers qui n'ont rien demandé, pourquoi ne nous posons pas une question fondamentale : pourquoi y-a-t-il autant d'absentéisme parmi les électeurs français déjà présents sur les listes électorales ????

Maurice77@yahoo.fr

Monsieur Albouy a raison sur l'extrémisme grandissant ! J'habite Surville depuis 20 ans et on voit maintenant des femmes voilées qu'on ne voyait pas avant et même des femmes en burqa !! avec leur grillage pour regarder !!! Moi j'ai plein de problèmes dans ma cage d'escalier depuis l'arrivée d'une famille qui sème la panique...les enfants s'élèvent tout seul et les parents s'en foutent

celal

C'est vrai que l'absentéisme parmi les électeurs actuels pose un énorme problème, qui je crois que ce problème n'est pas vraiment pris au sérieux par les autorités (et ceci depuis des années, de droite comme de gauche). Il y a un divorce entre la politique et les citoyens.
Ceci fait que les étrangers ont aussi leurs mots à dire localement au moins, et n'oublions pas que la ville est le premier interlocuteur des habitants. C'est avec monsieur le maire que l'on prend tout de suite rendez-vous pour un oui ou pour un non. Au niveau national, vu que les étrangers n'appartiennent pas à la nation française, biensûr ils n'ont pas leur mot à dire. Mais pour la ville, c'est totalement différent.
Ma dernière remarque concerne le voile : à l'école, il n'a pas sa place car l'école est un lieu où la laicité doit avoir totalement sa place (c'est la même chose pour toutes tendances, croyances ou opinions qui ne peuvent pas s'y exprimé). Il est vrai que des personnes sont obligés de porter le voile : soit il leur est imposé, soit elle se l'impose par peur de représailles. Mais n'oublions pas que d'autres le portent librement à cause de leurs convictions. Et elles sont plus nombreuses que l'ont dit. Elles sont victimes de discriminations (non pas à l'embauche, c'est vrai que le port du voile au travail peu poser problème pour certains employeurs, et c'est le choix de l'employeur qui l'emporte à mon avis) dans leur vie quotidienne. Elles sont victimes du regard des autres qui les jugent et les condamnent, les prenant pour des analphabètes, des soumises, alors qu'elles sont cultivés, intégrés dans la société française. Par ailleurs pour l'intégration ne passe pas par l'abandon du voile. Dans certains lieux et certains cas (écoles, fonctionnaires) conformément à la constitution, la laicité interdit le port du voile. La laicité est d'ailleurs une valeure républicaine. Mais ailleurs cela ne devrait pas poser problèmes.
Dernière réponse, j'habite aussi à Surville, l'abondon des familles dans l'éducation des enfants ne se limite pas qu'aux familles d'origines étrangères. Il ne faut pas généraliser car la population étrangère ou d'origine étrangère est plus importante à Surville, on a donc un effet grossisant des phénomènes. Etant enseignant, je peux vous dire que le critère de la nationalité ne tient pas dans le domaine de l'abandon des familles dans l'éducation des enfants.

jean-marie albouy-guidicelli

L'expression populaire ne passe pas heureusement uniquement par l'élection!
Que l'on soit français ou non, dès qu'un problème se pose ou qu'on souhaite faire part d'une suggestion, tous les Maires (ou leurs adjoints) de France (et sûrement du Monde) vous reçoivent, vous écoutent et agissent dans l'intérêt des habitants.
Je ne connais aucun élu local qui reçoit des personnes (de la commune ou non d'ailleurs) avec à ses côtés la liste électorale ! Quand vous organisez une réunion de quartier, vous ne demandez pas aux personnes qui vous posent des questions leur carte d'identité pour vérifier si ils sont Français ou non.
Finalement on en revient toujours à ce que j'ai dénoncé : la création de sous-citoyens.
Nous aurions un système censitaire qui concernerait, en plus, qu'une élection municipale et pas les autres élections locales (cantonale et régionale).
D'autant que le conseil général n'a que des missions locales (collège, action sociale, transport...).
Faut-il rappeler que le Maire est une autorité ! Il est officier de Police judiciaire, prend des arrêtes de Police, parfois commande un corps de policiers municipaux qui peuvent être armés...
Par ailleurs, si nous accordons ce droit qui, pour l'heure, est anticonstitutionnel, peut-on espérer une réciprocité à l'identique dans les pays des personnes concernées ?

Michel

Cher ami, je vous ai connu au lycée Malraux et je suis depuis longtemps votre parcours politique et je remarque à la lecture de votre blog que vous restez toujours le même, avec les mêmes convictions, le même sens de la provocation, le même patriotisme, la même volonté de convaincre vos interlocuteurs.
Vous le savez, j'ai toujours été un électeur de gauche mais j'apprécie des hommes comme vous qui défendez jusqu'au bout vos idées et ne pliez pas devant l'adversité et qui sait que vous en avez connu quand vous étiez lycéen !!!
Je n'habite plus Montereau mais j'avais tout de même voté pour vous et Monsieur Jégo qui fait un travail formidable à Surville. En jetant un regard aussi curieux sur votre blog que sur le sien, j'ai pu constater que vous étiez plutôt proche de De Villepin et lui de Sarkozy ... ça ne doit pas être triste à la mairie ...
Depuis que vous êtes à la mairie, je suis fier de Montereau et j'espère que tous vos projets se concrétiseront.
Bon courage et continuez comme cela, vos convictions apportent de la vie dans notre démocratie raplapla.

jean-marie albouy-guidicelli

Merci pour tous ces compliments qui me font rougir !!
Je vous rassure sur un point : effectivement ce n'est pas triste à la mairie de Montereau ! Mais non pas pour la raison que vous évouquez mais parce que nous formons une équipe solide et sérieuse qui aime travailler dans la bonne humeur.
Dans cette équipe, chacun est libre de s'exprimer.
Je souhaite, cher Michel, une bonne retraite...

Philippe

Accorder le droit de vote aux étrangers (id est: ceux qui ne l'ont pas déjà puisque tous les ressortissants de l'Union ont le droit de vote aux élections municipales!) n'est pas créer une sous-nationalité, c'est juste différencier la nationalité de la citoyenneté. Juste ça. Faut il nécessairement être un national pour pouvoir intervenir sur le politique? Pour moi, non. Et cela n'a rien à voir avec une quelconque religion (chrétienne ou islamique, m'en fous, la République est laïque). C'est juste une question de dignité humaine. Après, il faut juste se pencher sur les modalités.

jean-marie albouy-guidicelli

Oui philippe la république est laïque. Que faites-vous alors de ceux qui prônent, dans nos pays occidentaux, la suprématie du Coran vis à vis de nos constitutions et lois et qui ne manqueront pas de participer aux élections pour faire plier les républicains...
Différencier la nationalité à la citoyenneté, ok.
Pourquoi alors ne pas accorder le droit de vote à tous les résidents pour l'ensemble des élections des institutions qu'ils financent ? Pourquoi se limiter aux élections municipales ? Je ne doute pas d'ailleurs que ce soit la première étape annoncée parce que les enjeux donnent l'impression d'être mineurs...
Quelle sera demain la différence entre un national et un citoyen étranger électeur ? La seule que je perçois, ce sera celle d'être mobilisé par l'armée en cas de guerre pour l'un et de rester tranquillement chez soi pour l'autre...
Certes, après 60 ans de paix sur notre territoire et avec la construction de l'Europe, il n'est peut-être plus envisageable que nous soyons en guerre et d'ailleurs les techniques militaires actuelles couplées à l'arme nucléaire permettent aux états de massacrer des pays entier sans trop déplacer les troupes... Mais tout de même, la nationalité a-t-elle encore un sens? moi je veux bien être un citoyen du monde mais où est la réciprocité dans tout cela ?
Enfin permettez moi de penser que la dignité humaine, tous les étrangers vivant dans notre pays l'ont. Personne n'est traitée de manière indigne. Je travaille dans une administration qui reçoit de nombreux étrangers et souvent tout frais arrivés de leurs pays et ne parlant pas un mot de français, je peux vous assurer qu'aucune de ces personnes ne peut affirmer que nous l'ayons traitée de manière indigne !

Philippe

"Que faites-vous alors de ceux qui prônent, dans nos pays occidentaux, la suprématie du Coran"

(mode anticlérical)La République a survécu au catholicisme, je ne vois pas pourquoi elle ne survivrait pas à l'islam....(/fin du mode anticlérical)

Plus sérieusement, le conseil constitutionnel est là pour veiller à ce que les lois ne sont pas contraires à la Constitution. Je doute qu'une minorité de personnes arrivent - par leur vote - à renverser la République.
Exemple: les commandos anti-IVG sont une minorité et ils n'ont pas fait plier la République.

"Pourquoi alors ne pas accorder le droit de vote à tous les résidents pour l'ensemble des élections des institutions qu'ils financent ?"

Le financement ne me semble pas le bon angle. Par contre, je ne sais pas si il faut se limiter - ou non aux municipales. Sérieusement, je me pose la question, mais je n'ai pas encore d'avis.

"Quelle sera demain la différence entre un national et un citoyen étranger électeur ? La seule que je perçois, ce sera celle d'être mobilisé par l'armée en cas de guerre pour l'un et de rester tranquillement chez soi pour l'autre..."

La question est bonne: à quoi sert la nationalité? Je n'ai pas de réponse. Par contre, concernant la mobilisation, c'est bien la France qui a une légion étrangère... (et je doute que quelque étranger que ce soit resterait "tranquillement" chez lui en cas de guerre!).

"moi je veux bien être un citoyen du monde mais où est la réciprocité dans tout cela ?"

La réciprocité? Je ne comprends pas.

"permettez moi de penser que la dignité humaine, tous les étrangers vivant dans notre pays l'ont. Personne n'est traitée de manière indigne."

Je ne visais pas cela, nous nous sommes mal compris. Les femmes ont eu le droit de vote il y a moins de 60 ans et elles étaient "traitées" dignement. Par contre, il est fondamental de pouvoir s'exprimer et participer à la vie de la Cité.

jean-marie albouy-guidicelli

Cher Philippe,
La république a probablement survécu au catholicisme mais sera-t-elle assez forte pour résister à l'islamisme ? Vous avez pu comprendre que j'aime le parler vrai. La difficulté est que ceux qui manipulent la religion musulmane useront de toutes les ficelles pour atteindre leurs objectifs.
Quand un commando anti IGV (ça existe encore ?) la police était là pour les déloger.
Les islamistes -pas les musulmans !!- sont assez pervers pour user de notre liberté pour avancer masqués, utiliser les mouvements anti-racistes, organiser la déstabilisation par des mouvements violences, abuser de la faiblesse humaine et des personnes sans repères -religieux, politique, associatif, syndical- pour les embrigader dans un islam radical qui ne correspond à rien à l'islam de la plupart des croyants...
Ces gens là pratiquent très bien notre langue et ont bien compris ce qu'il fallait dire publiquement pour être tranquille et tenir des prêches incendiaires à l'abri des caméras.
Reconnaissons à Nicolas Sarkozy sa fermeté et l'expulsion de tous ces imams extrémistes.
En parlant de financement je ne faisais qu'utiliser l'argument évoqué par ceux qui sont pour. En France on peut acquérir la nationalité après 5 ans de résidence, ou en se mariant à un(e) français(e) et cela me semble bien plus clair pour tout le monde.
De plus ce serait une vraie démarche d'intégration dans la nation qui vous accueille.
Nationalité ? réciprocité ? C'est effectivement le coeur du débat. Tous ceux qui résident en France ont droit à la couverture sociale, à la scolarité.... La seule chose qui différencie un Français d'un étranger c'est le droit de vote. Si on supprime cela, tous ceux qui viendront en France pourront s'exprimer et peser sur les orientations politiques.
Compte tenu des flux migratoires et de l'absence d'une politique ambitieuse "Nord/Sud" cela promet des lendemains qui chantent !
Il suffit de voir le fonctionnement "démocratique" des pays d'origine des étrangers pour s'interroger alors de l'utilisation d'un tel droit! Il s'organisera rapidement une organisation de l'immigration et nous aurons des quartiers qui pour le coup vont devenir des ghettos pour pouvoir détenir "très démocratiquement" le pouvoir politique des quartiers...
Politique fiction ????
Lorsque nos adolescents français refont dans la cour des lycées français les conflits Israel/Palestine, que certains coupent les enseignants en refusant des pans entier de l'histoire et veulent censurer les cours en haut de leurs 15 ans, il y a bien encore des efforts à faire pour réussir l'existant avant d'ouvrir un nouveau champs d'action et de nouveaux soucis.
La réciprocité entre citoyens des nations encore existantes me semblent un minimum. C'est le cas pour la CEE. Si nous accordons le droit de vote à un ivoirien, le français qui a choisi de travailler en Côte d'Ivoire doit avoir le même droit et selon les mêmes conditions.
Ok pour la dignité. Mais comme je l'ai déjà écrit, même si vous ne participez pas en votant, tout le monde peut participer à la vie de son quartier et les élus n'ont pas l'habitude de faire plus pour des nationaux que pour des étrangers... Et si on est attaché par sa terre d'accueil... un petit tout vers l'administration pour demander la nationalité de son nouveau pays, cela ne renie en rien ses origines.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)