« Échec de l'intégration ? (crise urbaine 2005 n°4) | Accueil | Attention au tournis : il précède souvent la chute… »

jeudi 03 nov 2005

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Frédéric

comment aider les jeunes enfants à bien grandir alors qu'un parent ou un professeur qui a un reguin d'autorité à haut dessus de lui une épée de d'Damoclès. il est bien de protéger nos enfants, mais une petite claque n'a jamais fait de mal, j'en ai reçu et m'en porte pas plus mal. mais les lois "à tort ou à raison" font que maintenant on peut ce voir retirer sont enfant par la DASS si on le "dresse" et meme ce retrouver devant les tribunaux. Idem pour les professeurs qui sont obligés de subir sans avoir de moyen de pression sur les enfants. Trop les protéger ne les à pas aider

Frédéric

un élu à parler une fois d'attribuer à chaque enfant un permis de bonne conduite, ou les points serait retirer à chaque infraction ce qui aurait diminué les aides financières versé aux parents. des voies ce sont élevés contre, en indiquant qu'un enfant ne pouvait être responsable, qui l'ai dans ce cas ?

Claudius

Ce n'est pas la police qui est à critiquer, c'est la manière dont on s'en sert.

Ceux qui sont à punir dans les échauffourées de ces jours-ci:
- les casseurs et vandales pris sur le vif
- les policiers auteurs de bavures et d'incivilités (oui, eux aussi, parfois)
- Celui qui se sert de ces évènements et qui dresse les populations les unes contre les autres par ses outrances de langage et cela à des fins uniquement électorales.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.