« Poursuivre les voyous ! (Crise urbaine n°2) | Accueil | Shakeb Isaar a trouvé refuge en Suède »

mardi 01 nov 2005

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

nacim

Merci par vos différents articles de ne pas tomber dans le piège tendu par les politiquards qui mélangent tout pour essayer d'avoir les voix de tout le monde. Je suis né à Montereau, je suis français et fais mes études dans les écoles publiques et je suis victime comme plusieurs de mes camarades de l'image donné par quelques uns.
Pourquoi les journaux parlent toujours des "jeunes" et ne qualifient pas les délinquants par ce mot? Pourquoi nous avoir fait toute une histoire du préfet "musulman" ? Quand on est musulman on ne peut pas être français ? Pourquoi nous montrer toujours du doigt ? La discrimination positive pour quoi faire ? pour nous faire traiter de pistonner ? parce qu'il faut corriger nos moins bons résultats scolaires ?
Nous pouvons réussir comme tout le monde ! Nous sommes une famille de harkis, nous avons toujours respecté la France et nous sommes profondément Français.
Il faut arrêter de toujours excuser les délinquants, ce n'est pas leur rendre service ni rendre la société plus heureuse. Pourquoi tous ces jeunes qui cassent n'iraient pas dans un autre pays ? ou dans les pays de leurs origines ? Parce qu'ils ne feraient pas longtemps ce qu'ils font ici !
Quand mes cousins algériens viennent en France, ils sont écoeurés de voir ce qui se passe en France et du comportement lâche des Français...

le parisien

Le vice président de l'ump du conseil général de Paris, Pierre Charon donne ce conseil à Azouz Begag : "il devrait se replonger dans la littérature française, car André Gide et Albert Camus parlaient aussi de racaille."
Celle-ci "s'opposant au peuple", selon Gide, et "empêchant les honnêtes gens de respirer", selons Camus....

repris du parisien du 3 novembre 2005

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)