« Grève de la SNCF et discrimination positive... | Accueil | Bûche de Noël et revendications collectives entendues »

vendredi 16 déc 2005

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Frédéric

c'est bien d'étendre au plus grand nombre les transports en commun, mais cela sera t il subventionné ?ou qui va payé ?, quelle sera la frequence de pasage des bus ?. une enquête a t elle été fait aupres des usagers ?

jean-marie albouy-guidicelli

Nous pouvons classer nos clients en fonction de leur usage : tôt le matin et tard le soir, nous rendons service aux actifs dans le cadre d'un rabattement gare, tout de suite après le matin et un peu avant le soir, nous transportons les collégiens et lycéens, reste dans la tranche de 9h à 16h les autres, souvent des personnes âgées et des gens sont véhicules.
C'est évidemment cette dernière tranche qui est la plus difficile à satisfaire puisque qu'ils ne sont tenus par aucun horaire.
Cela va de soi que nous n'allons pas desservir toute la journée, avec les mêmes moyens, des villages excentrés, peu peuplés.
La démarche entreprise est donc constituée de plusieurs étapes :
1 - les communes souhaitent-elles adhérer ou non ?
Pourquoi faire une étude si de toute façon le conseil municipal refuse d'adhérer ...
2 - Si elles le souhaitent, c'est à elles de sonder leurs habitants et de définir les besoins.
3 - Une fois les demandes formulées, nous travaillerons avec les transporteurs pour construire l'offre de transport en prenant en compte l'existant, ce qui peut être créer ou améliorer, les besoins et les souhaits.
4 - Une fois ces études terminées, des chiffres seront annoncés.
5 - S'ils conviennent, passage à l'étape 6, sinon retour à l'étape 3 pour adaptation du projet aux réalités financières.
6 - Si l'économie globale est acceptable par le SITCOME et par les communes concernées, rencontre avec le conseil général.
7 - Si le conseil général refuse, retour à l'étape 3, si il accepte passage à l'étape 8
8 - Tout le monde est d'accord, sitcome, conseil général et transporteurs, le sitcome doit délibérer pour l'adhésion des nouvelles communes
9 - toutes les communes du sitcome doivent donner leur avis
10 - si 9 ok, les nouvelles communes doivent délibérer.
11 - si 9 et 10 ok, le nouveau réseau sera mis en oeuvre.

Qui va payer ?
le réseau SIYONNE se finance à 90 % par ses recettes propres (cartes orange, imagin'r... + billetterie. Les 10 % restants sont à la charge du SITCOME et du conseil général.
Ces chiffres sont assez exceptionnels.

La fréquence des bus
Les communes concernées sont rurales. Les bus ou cars sont envigeables les matins et soirs en heure de pointe. Pour la journée, la mise en place dans un premier temps du transport à la demande suffira.
Notre transport à la demande étant sous-traité aux artisans taxis, il a la particularité de ne pas coûter lorsqu'il n'est pas utilisé.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)