« Tirage au sort des jurés d'assises | Accueil | Nicolas Sarkozy à l'ANPE de Melun »

jeudi 15 mai 2008

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

JM MUYL

Mon cher Jean-Marie,

Tous les salariés français ne bénéficient pas, loin s'en faut, d'un comité d'entreprise. Ceux qui en disposent ne sont généralement pas ceux que l'on risque de délocaliser dans un pays à bas coût de main d'œuvre.

Beaucoup de salariés français ne peuvent tout simplement pas se payer de vacances en France, et encore moins à l'étranger, quel que soit le taux de change.

Un chef d'entreprise qui propose à ses salariés d'aller gagner dix fois moins à l'autre bout du monde fait de la provocation pure, simple et stérile. Dans une simple logique économique, je ne suis pas certain que ce soit un bon dirigeant.

Accepterais-tu toi-même d'aller gagner 200€ par mois à Hyderabad ?

ericjoigny

là on tombe dans la démagogie... on peut aussi partir à l'étranger découvrir d'autres cultures. Par ailleurs, il est vrai que les prix pratiqués permettent de partir au soleil à des prix plus raisonnables que la côte d'azur... et avec une bonne qualité de service.

Enfin, n'oublions pas que le tourisme est une source de revenus pour ces pays et si on veut qu'ils se développent, il aut des revenus...

karine

je reconnais ton sens légendaire de la provocation...
mais pour être partie plusieurs fois en voyages organisés à l'étranger, je reconnais que certains français se comportent comme des goujats parce qu'ils "ont de l'argent" par rapport aux habitants de ces pays.

jmag

Cher Eric,
je ne sais pas à qui est destiné le mot "démagogie", à JM Muyl ou à moi ... Si c'est à moi je répondrai uniquement qu'il faut être un tant soit peu cohérent...
Que le tourisme soit un apport financier je ne le; remets pas en cause et qu'on aille découvrir des cultures différentes non plus mais ce que j'évoque n'est pas une critique sur cela.
Cher Jean-Michel,
L'offre contestée dans les médias était une proposition de travail et non une proposition de reclassement à l'étranger d'un salarié français en France par une entreprise française qui souhaiterait se délocaliser.
Les délocalisations ne datent pas d'hier et beaucoup de monterelais ayant travaillé ou travaillant à la SILEC viennent d'Alençon ou de Riom. C'est toujours une rupture pour toute les membres d'une famille d'être containts de déménager.
Il s'agit d'une offre d'emploi pour une expatriation qui propose un meilleur salaire que les salariés sur place et qui peut présenter l'avantage d'une expérience pour un jeune qui veut voyager, découvrir une culture différente, améliorer son anglais et la langue du pays concerné. Je ne vois pas pourquoi l'ANPE devrait s'interdire de proposer cette offre, à ceux que cela intéresse de contacter l'employeur et de peser les avantages et les inconvéniants.
En ce qui me concerne, je ne suis pas aujourd'hui dans une situation qui m'incite à aller travailler à Hyderabad ou ailleurs mais j'ai des amis qui travaillent un peu partout dans le monde et qui y trouvent tout de même certains avantages.
Je ne sais pas de quoi sera fait l'avenir mais si les circonstances font que je dois aller travailler dans un pays étranger pour 200 Euros et que ces 200 euros équivaut à ce que mon salaire en France me permet, je ne dirai pas non.
Il est vrai que je suis célibataire et sans enfants.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)