« 2009 : une année culturelle riche et diversifiée | Accueil | Voeux de l'UMP 77-3 »

jeudi 15 jan 2009

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Yves POEY

Monsieur ALBOUY,

Vous le savez, nous avons souvent des vues divergentes sur un certain nombre de sujets. (Ceci est un euphémisme...)

Je tiens pourtant à vous dire que je m'associe sincèrement à votre tristesse quant à la disparition de Patrick McGOOHAN, le célèbre N°6.

Il avait non seulement joué dans ce qui restera pour moi la meilleure de toutes les séries TV jamais écrites, mais il en était également le producteur, qui dut batailler ferme pour en faire accepter l'idée, et surtout, en faire accepter la fin, que je me garderai bien de dévoiler ici.

Cette série est l'une des rares à avoir abordé le thème de la psychanalyse : dans chaque épisode, dans ce village totalitaire, le Prisonnier était confronté à un N°2, chaque fois différent, mais obéissant à un mystérieux N°1 que l'on ne voyait jamais, sauf bien entendu, dans le dernier épisode.

Peur-être connaissez-vous le livre "Le Prisonnier, chef d'oeuvre télé-visionnaire", d'Alain Karazé, qui est et restera une somme inégalable sur le sujet.

J'ai eu l'occasion de rencontrer et de serrer la main de Patrick McGOOHAN, au 116 avenue du Président Kennedy, il y a une dizaine d'années. C'était un homme charmant, et plein d'humour.

Je ne peux que conclure en vous adressant l'autre phrase culte de ce chef-d'oeuvre :

"Bonjour chez vous !"

Leight

Merci Jean-Marie pour ce clin à ce comédien de très grande classe par excellence, un flegme & un charme uniques. Il est immortel dans nos souvenirs & comme l'écrit Yves P-, dans notre enfance, cette série atypique fut de loin la meilleure !

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)