« Yves Jégo sur Canal + | Accueil | Yves Jégo sur France info - 14 février 2009 »

dimanche 15 fév 2009

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

David Choplin

Ex-étudiant, je me souviens des interdictions d'entrer dans les salles de cours pour qu'on puisse rentrer chez soi au pire, qu'on s'associé à la poignée d'extrémistes au mieux. Aucune liberté sinon celle de se faire casser la gueule si on bravait les barrages.
En Guadeloupe il en est de même, ce qui rend la vie difficile.
Beaucoup de guadeloupéens ne sont pas solidaires de ce mouvement mais se taisent ou subissent.
Après 3 semaines de paralysie, comment font ils pour manger ? Avaient-ils fait des réserves avant ?
200 euros négociables disent maintenant les syndicalistes...
Je constate que la plupart de nos compatriotes ne connaissent rien à l'économie. Si les salaires augmentent, il est évident que ces augmentations seront répercutées sur le coût des produits et services et que la vie chère va encore augmenter.
Pour éviter la répecussion, soit il faut baisser certains éléments qui composent les prix (matières premières, charges et taxes diverses), soit il faut passer à l'économie communiste où tout est réglé par des fonctionnaires, on a vu ce que le communisme a donné !
Pas très loin, il y a Cuba d'ailleurs... Pour ceux qui veulent leur indépendance le modèle d'Haïti n'est pas mal non plus...
Après tout, pourquoi pas nous mettre en inflation ! Les salaires augmentent, puis les prix, puis les salaires, puis les prix ... et tout cela aboutir à la rigueur de 83 Mitterrand Mauroy !
Les français ont la mémoire courte !

JFT

éclairé JMAG !! le conseiller de Sarko a dit la même chose sur l'augmentation générale des salaires demandée !
JMAG à l'Elysée ;-)

lucie

je vous invite à lire le commentaire de Bruno qui apporte des réponses :

http://yvesjego.typepad.com/blog/2009/02/yves-j%C3%A9go-un-ministre-dans-la-temp%C3%AAte-antillaise.html?cid=6a00d83451648969e2011278dc08e928a4#comment-6a00d83451648969e2011278dc08e928a4

bruno | dimanche 15 février 2009 at 23h53

Philippe Sage

Ma réponse est là :

http://sagephilippe.20minutes-blogs.fr/archive/2009/02/16/le-mepris.html

Bonjour chez vous.

Karine Martineau

Philippe, j'ai lu votre longue note mais désolé, vous ne démontrez rien et n'expliquez rien !
Insultez les politiques, ceux de droite surtout c'est bien mais que font les élus locaux de gauche pour faire changer la situation ??
Est ce normal qu'une poignée de syndicalistes puisse bloquer l'Ile qui appartient aussi bien à eux qu'aux autres habitants ?
Pourquoi ne parle -t-on pas des menaces et de la politique d'intimidation pratiquée par ces syndicalistes qui ne défendent pas les salariés et n'ont que des propos anti-blans et anti-métropole ???

Philippe Sage

Karine : je n'ai pas évoqué les élus locaux de gauche car ils ne font rien et sont absents. Comme ceux de Métropole.
Vous pensiez que j'étais de gauche ?
Perdu !

Une poignée de syndicalistes, dites-vous .. Pffff ... Ils ne défendent pas les salariés ? .. re-pffff ..

Oui, c'est normal quand trop c'est trop.
C'est normal les prix pratiqués aux Antilles ?
C'est normal que le gouvernement mette, non pas deux, mais trois semaines avant de réagir ?
les menaces, Pernaut en a parlées, ne vous en faites pas. Ca fait partie de tous les mouvements, madame. Mais vous n'avez jamais manifestée, non ?
Mais vous avez sûrement raison, tout ça c'est juste un machin anti-blanc, anti-métropole. Et allez donc ..
Si je ne démontre rien, vous êtes le néant total.
De toutes les façons, je ne suis pas dans la démonstration, madame, mais dans l'opinion. C'est juste une opinion exprimée, pas une démonstration. Ne pas tout confondre.
Je crois au contraire, qu'il y a du concret (et non de la démonstration) dans mon billet. Cliquez donc sur les liens pour documents.
Une "longue note" ? .. Ah parce que sur un sujet pareil, il faudrait faire court ? .. Eh ben ... Ah oui, c'est vrai : sur Internet, faudrait faire dans le fast-reader. Très peu pour moi.
Et puis autre chose : je ne fais partie d'aucune chapelle, aucun syndicat, aucun parti politique.
Je les insulte, les politiques ?
Oh ?
Vous croyez ?
Parce que Nicolas Sarkozy ne nous insulte pas lui ? ("Casse-toi pauvre con !" c'est quoi ? - Oui, ça s'adresse non pas à un badaud, madame, mais à nous.)
Sur ce, bonne nuit, Karine Martineau.

PS : Je connais (un peu) les Antilles. Et je maintiens que Patrick Lozès a raison. Chacun doit faire son méa culpa, madame.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.