« Bien informer les locataires | Accueil | Emplet'express : encore des gagnants »

jeudi 22 avr 2010

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

joigny

il me semblait qu'il existait déjà une loi non?

JM MUYL

La plupart des parents que j'ai pu rencontrer dans l'exercice de mon métier étaient soucieux de la réussite scolaire de leurs enfants. Les parents je m'en foutistes ou simplement "largués" existent, mais ne sont pas la règle.
Comme l'a fait remarquer le précédent contributeur, contentons-nous d'appliquer les lois existantes.

Mais c'est une tactique commune, quand on fait des mauvais coups, d'en culpabiliser les victimes.

Le gouvernement que tu soutiens a pratiquement achevé, avec la complicité des syndicats, une entreprise de démolition de l'enseignement public :

- le raccourcissement de la semaine de cours en primaire, non compensé par un nécessaire raccourcissement des vacances.
- la suppression des RASED.
- la régression de l'école maternelle.
- la baisse des effectifs enseignants.
- la suppression de l'année de stage des nouveaux professeurs.
- la baisse drastique du nombre des postes aux concours, et les menaces sur l'agrégation.
- la non scolarisation de dizaines de milliers d'handicapés, ce qui est une véritable honte.

La France rejoint ainsi le modèle peu enviable des systèmes éducatifs de l'Europe du sud, dans un contexte sans précédent de mépris pour l'intelligence, pour la culture, ou tout simplement pour la langue, incarné par le chef de l'Etat lui-même.

Méhdi

Balivernes que tout ça Jean-Michel: il faut dégraisser le mammouth!!
Détruire le système de l'enseignement public ça n'a pas de prix.
Pour tout le reste il y a les lycées privés et Dauphine avec son droit d'entrée à 2000 euros ;)

Stéphane Pouget

Chacun a des droits et des devoirs et les allocations familiales ne sont pas un dû que je sache.
Les français sont tellement assistés qu'ils en oublient que les dérives du système le feront tomber un jour, plutôt qu'on le pense, car la France vit à crédit depuis tellement d'années
JM Muyl, tous les parents qui se déplacent sont ceux qui évidemment s'intéressent à leurs enfants, mais peux-t-on savoir le taux de parents qui ne se déplacent jamais ?
Votre liste est intéressante mais n'a rien à voir avec l'absentéisme.
Méhdi,en quoi la lutte contre l'absentéisme correspond à la volonté du gouvernement Jospin de dégraisser le mammouth ou de faire travailler les profs comme l'a dit justement Ségolène Royal ?
Lycée privé ou dauphine, tout ça c'est des endroits pour des enfants qui n'ont pas quitté l'école à 12 ans que je sache, tu es complètement hors sujet !
Il me semble qu'on parle d'élève qui multiplient les absences, qui ne suivent les cours en dilettante et pour qui l'école n'est rien.
En tout cas merci pour vos commentaires sur un blog de droite car ils me permettent de maintenir ma conviction à soutenir l'ump

Méhdi D.

Désolé pour ceux qui seraient allergique à l'ironie.
Vouloir lutter contre l'absentéisme et dans le même temps supprimer des postes d'enseignants dans les établissements qui en ont le plus besoin, j'avoue que j'ai un peu de mal à saisir la logique.
Ce que je remarque c'est qu'on se focalise sur un problème qui doit toucher 3% des élèves pendant ce temps là on ne parle pas du reste...
Quand je vois qu'il y a 2 ans pour 5% de baisse du nombre d'élèves on a supprimé 15% des postes d'enseignants et 4 postes de surveillants, le tout dans un établissement classé sensible, pour que 3 mois plus tard après l'agression d'un élève le recteur annonce en grande pompe le rétablissement de 2 postes de surveillant. Faudra m'expliquer comment les CPEs peuvent gérer l'absentéisme alors qu'ils sont obligés d'aller faire la surveillance des couloirs et de la cour (i.e. le travail des surveillants).
Bien sur tout ceci est d'une cohérence sans faille j'en suis sur.
Mais bon il parait que je suis hors sujet.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)